• Antoine Msika

A quelle température servir vos vins ?



Bouteilles sur une tables

On sert à combien ? (Crédits : Antoine Msika)


Nous avons tous quelques repères pour le service du vin : le vin blanc se sert bien frais, le rouge à température ambiante, et le rosé dans un bac à glaçon (mais surtout pas les glaçons dans le rosé, un peu de tenue !). Mais dans le détail, savez-vous quelles sont les meilleures températures de service pour les vins, et comment les rafraîchir ?


En ce qui me concerne, je n’en savais rien jusqu’à il n’y a pas si longtemps. Mais j’ai appris pas mal de choses en travaillant sur le Bon Grain de l’Ivresse depuis un an. Je vous propose de le partager avec vous dans cet article.


Pourquoi faut-il servir le vin à une température particulière ?

Pour faire simple : c’est comme le coca ou la bière. Si c’est chaud, ça n’est pas bon.

Mais comme souvent dans le vin, c’est un peu plus complexe que ça en réalité. En effet, chaque vin présente des qualités particulières (il va être plutôt acide, tannique, avec tels ou tels arômes...) et ceux-ci ne ressortiront pas de la même façon selon que le vin est servi à 8°C ou à 19°C.


Par exemple, une température plutôt basse va plutôt faire ressortir l’acidité du vin (c’est pour cela qu’on sert les vin blancs bien frais), alors qu’une température plus élevée va adoucir les tanins et faire ressortir les arômes (c’est pour cela qu’on sert les vin rouges “chambrés”, c’est à dire aux alentours des 18°). Donc, selon que votre bouteille de Bordeaux sera servi à 15°, si vous la sortez un peu trop tard de la cave, ou à 19° si vous la laissez trop longtemps à température ambiante, vous ne percevrez pas les mêmes arômes et la même quantité de tanins ! Un point important à noter cependant : ne dépassez jamais les 19°C, ou vous sentirez surtout l’alcool, et plus beaucoup d’arômes.


Mais rassurez-vous, ce n’est en fait pas si compliqué, et quelques règles simples vous permettront de bien en profiter. D’autant que, soyons honnêtes, le commun des mortels ne fait pas la différence entre une bouteille servie à 12°C ou à 13°C. Le vin n’est pas gaché à quelques degrés près.


Pour vous aider, voici un résumé très simplifié :


Vous avez un vin blanc ? Visez les 12°C


S’il est moelleux ou acide, visez un peu en dessous (10°C) et s’il est âgé, un peu au dessus (14°).


Vous avez un vin rouge ? Visez les 14°C


S’il est léger et fruité, visez un peu en dessous (12°), mais s’il est plus fort et plus tannique, visez les 16°C. Et s’il est âgé, montez à 19°C.


Vous avez un vin rosé ? Visez les 10°C


Comme pour les rouges et les blancs, plus il sera âgé et complexe, plus vous pouvez le servir chaud (14°C).


Vous avez un champagne ? Pas plus de 10°C


La plupart se boivent vers 8°C, et la température peut monter s’il est plus âgé et complexe.


OK, c’est bien d’avoir ces infos, mais comment on fait si on a juste un frigo à 6/7°C ?


Voici quelques astuces simples :

  1. Autant que possible, ne mettez pas votre bouteille au congélateur. Vous risqueriez de casser l’équilibre du vin et de perdre des arômes. Si vous manquez vraiment de temps, mettez la bouteille dans un seau ou un saladier avec des glaçons et de l’eau.

  2. Vous prévoyez de boire un blanc ce soir ? Il faudra compter une bonne demi-journée dans la porte du frigo pour qu’il passe de température ambiante à 8/10°C. Astuce dans l’astuce : si vous avez pu le conserver dans une bonne cave, il sera déjà à 12°C. Vous gagnez quelques heures.

  3. Si vous voulez “réchauffer” votre rouge, parce qu’il sort d’une cave ou que vous l’avez oublié au frigo, comptez aussi plusieurs heures pour arriver à 15°.

  4. A l’inverse, s’il a passé la journée dans votre salon et que vous voulez le rafraîchir, mettez-le une heure dans la porte du frigo.

Voilà, vous savez tout ! Buvez bon !

Le bon grain de l'ivresse est disponible sur : 

  • Facebook
  • Instagram