• Florian Nunez

Episode 16 : Nicolas Maillart, en quête de maturité


Nicolas Maillart (Crédits : Romain Becker)


En plein coeur de l'été 2020, nous décidons de faire un dernier enregistrement avant le départ pour les grandes vacances. A l'unanimité, une région se détache : la Champagne. Après avoir découvert les merveilles de la Côte des Blancs, nous souhaitons continuer de découvrir les splendeurs de cette appellation à part au travers d'une autre sous-région : la Montagne de Reims. Pour se faire, Nicolas Maillart a accepté de nous ouvrir ses portes.


Fidèle au rendez-vous, malgré ses déboires récentes, c'est la Clio Noire qui nous sert de carrosse. Avec les températeurs de cette période caniculaire, on peut vous certifier qu'on aimerait beaucoup changer la couleur de la voiture ! Une vraie fournaise. Comme le son y est bon et les fenêtres peuvent encore s'ouvrir (à la main évidemment), on s'en accomode (merci à la soeur de Romain au passage). Arrivés à Ecueil à l'heure prévue, nous nous dirigeons vers le domaine.


Nicolas nous accueille chaleureusement dans le salon de dégustation. Quelques minutes se passent pendant qu'il termine ce qu'il était en train de faire. Puis il nous conduit vers sa maison d'hôtes toute proche (on vous conseille pour y rester quelques nuits, c'est très sympa !). On trouve un endroit pour enregistrer proprement le son et nous voilà partis pour les réglages techniques. Nicolas s'installe paisiblement, nous regarde tranquillement nous affairer et lui donner quelques "trucs et astuces" pour l'enregistrement (de vrais pros pardi !).


Romain se lance pour l'introduction. Comme une bonne vieille habitude depuis nos débuts, c'est lui qui à la lourde tâche de démarrer l'enregistrement et de faire retomber la pression chez les deux autres compères. Mine de rien, c'est pas évident du tout comme exercice de débuter, même après 16 épisodes ! Nicolas, d'une sérénité implacable, nous répond avec gentillesse et précision, nous aidant également à nous déstresser un peu.


Parti d'une idée donnée quand il s'est installé, il n'hésite jamais à se remettre en question, à apprendre de ses erreurs pour avancer et continuer de progresser. Pourvu d'une vision claire et déterminée, tout ce qu'il entreprend au quotidien tend vers un but : donner à goûter par la magie de l'effervescence et de l'assemblage ce que le terroir de la Montagne de Reims a de plus beau à offrir.


Dans cette maison, point d'artifice, seul le goût du terroir importe. Pinot Meunier, pinot noir et autres Chardonnay se plaisent à donner le meilleur d'eux-mêmes. Cueillis à maturité, ils permettent à Nicolas d'user de son talent pour diriger les cuvées vers la quintessence du millésime et du terroir. Son cuvée 100 % Pinot Meunier est un modèle du genre, enfin, selon nous.


Impressionnés par sa sérénité et sa sympathie, nous sommes portés par la discussion. Les échanges se poursuivent naturellement, sans anicroche jusqu'à l'heure fatidique du déjeuner. Comme une évidence, Nicolas nous propose de partager le couvert. Doté d'un sourire qui en dit long sur son ambition, il nous demande également si l'on veut se prêter au jeu de la dégustation à l'aveugle. Evidemment, on a accepté ! Faut pas nous la faire quand même :) Mais on a galéré à trouver, pourtant c'était délicieux.


Une fois le déjeuner terminé, il nous emmène voir les vignes. Souvenez-vous, c'était en pleine canicule ! Bon, on a pas traîné des heures et des heures dehors ... Nous avons terminé par une visite rapide du chai puis retour à la case départ : le salon de dégustation ! Le meilleur endroit pour se rendre compte de la portée du travail effectué tout au long de l'année. Bluffés par ces champagnes, nous sommes passés de plaisir en plaisir au fur et à mesure des cuvées que l'on a découvertes.


Un vrai bonheur (Crédits : Romain Becker)


Désormais parfaitement détendus, nous sommes tous les trois bienheureux d'avoir fait ces quelques heures de route pour découvrir un nouveau vigneron pétri de talents et de qualités humaines. Tous les petits moments décrits dans cet article et la spontanéité de Nicolas à bien nous accueillir ont construit une impression diffuse, pour nous, de le connaître depuis bien plus longtemps ajoutant aux délices de ce voyage estivale. En somme, une superbe journée en compagnie de Nicolas !


Pour écouter l'épisode, cela se passe ici :

Pour trouver les vins du domaine, pensez à aller demander à votre caviste indépendant préféré s'il en a.

Vous voulez visiter d'autres domaines champenois ? Pas de problème, on vous emmène découvrir les frères Fourny de la maison Veuve Fourny et Fils.

Le bon grain de l'ivresse est disponible sur : 

  • Facebook
  • Instagram